Samedi 4 mai 2013 6 04 /05 /Mai /2013 17:23

Cher lecteurs et lectrices, 

 

j'annonce la presque fermeture du blog !

Je ne le ferme pas vraiment, car c'est mon petit bijou et j'y tiens beaucoup.

Néanmoins, il n'y aura plus d'articles, et les liens qui seront morts ... eh bien, resteront morts !

 

Chaque chose à une fin, et c'est celle de ce site qui arrive, car chaque bonne chose à une fin.

Mais, sait-on jamais ... Il aura sûrement un successeur !

 

 

JLB

 

 

 

 

Post-Scriptum : 

 

J'ai décidé de reprendre mon blog, mais seulement en ce qu'il concerne la partie centralisée sur mes lectures.

Mes livres sont ma grande passion et c'était le rôle premier de ce blog, avant que tout devienne surchargé. J'ai fait mon blog avec amour et passion, j'ai voulu partagé avec les rares personnes qui passaient par là au commencement.

J'imagine que certains vont être déçus, mais ils trouveront leur bonheur ailleurs.


Dépêcher vous de prendre ce qui vous manque, tout les ebooks auront disparu à la fin du mois !

 

 

JLB - le 9 Mars 2014


Voir les 0 commentaires Par Just-Love-Books
Mardi 19 mars 2013 2 19 /03 /Mars /2013 10:02

Couverture de Les chasseuses d'âmes, tome 1 : Destinés

 

 

Daire Santos devient folle. Jour après jour, elle est assaillie de terrifiantes visions. Et ses rêves sont hantés par un garçon aux yeux d’un bleu surnaturel. Après une hallucination particulièrement violente, l’adolescente est diagnostiquée schizophrène, et envoyée chez sa grand-mère, Paloma, dans l’espoir que le calme parviendra à apaiser ses crises. Mais Paloma sait ce que les visions de sa petite-fille signifient : c’est l’éveil à sa nature de Chasseuse d’âmes. Elle est destinée, comme son père avant elle, à naviguer entre le monde des vivants et celui des morts. Dans les plaines poussiéreuses du Nouveau Mexique, elle devra apprendre à maîtriser son héritage chamanique, car si ses pouvoirs sont puissants, ils sont aussi mortels. Et lorsqu’elle rencontre Dace, le garçon de ses rêves, son monde s’écroule. Est-il son âme sœur ou son pire ennemi ? Car une menace grandit de jour en jour, et Daire pourrait y perdre bien plus qu’elle ne le croit. Aimer est un danger mortel...

 

 

ZippyShare

 



Voir les 0 commentaires Publié dans : Blabla - Par Just-Love-Books
Samedi 2 février 2013 6 02 /02 /Fév /2013 19:03

 

Couverture de L'exécutrice, Tome 6 : By a Thread

 

Gin Blanco never thought she’d need a vacation from being an assassin. But a few weeks ago, she killed Mab Monroe, her nemesis and the most powerful Fire elemental in Ashland. Now, all the city’s lowlifes are trying to make a name for themselves by taking out the Spider. So she heads south to a swanky beach town, along with her baby sister, Bria, for a weekend of fun in the sun. But when an old friend of Bria’s is threatened by a powerful vampire with deadly elemental magic, it looks like Gin will have to dig the silverstone knives out of her suitcase after all. But this time, her special powers might not be enough to prevent her from coming home in a pine box…


Voir les 0 commentaires Publié dans : Blabla - Par Just-Love-Books
Dimanche 13 janvier 2013 7 13 /01 /Jan /2013 15:14

Couverture de Seven Deadly Sins, Tome 1 : Luxure et rédemption

 

 

Quatrième de Couverture :

À la fin du XVIIIe siècle, un riche planteur, égoïste et gâté, fait un pacte impie avec un ange déchu : une éternité d’asservissement en échange du don d’immortalité. Pendant plus de deux cents ans, Damien du Bourg va respecter ce contrat – en inspirant désir et luxure tout autour de lui… 

À la recherche de sa sœur disparue, Marley Turner tombe sur la plantation de Damien à la périphérie de la Nouvelle-Orléans et pénètre ainsi dans un monde de scandaleuse décadence. Attirée par l’homme torturé qui se tient au centre de cette débauche, Marley sent monter en elle une sensualité toute-puissante. Et, pour la première fois, c’est au tour de Damien de ne pouvoir résister à l’attrait d’une femme. Sauf que ses péchés ne seront pas si faciles à oublier – ni à pardonner.

 

 

 

Mon Avis :

On a en parallèle l'histoire de Damien et Marie au XVIIIeme siècle et Damien et Maria à notre époque. Vous vous doutez que c'est bien le même bonhomme et qu'il a une sacrément longue vie pour un humain.
Alors que dans le premier couple tout ne semble que douleur et détresse le second est beaucoup plus vivant et on y sent bien la tension puis la libération sexuelle.
De plus, la partie contemporaine du récit est joliment écrite et les lettres de Marie sont vraiment poignantes et remplies de détresse. Je ne m'attendais pas à ce que le style me plaise autant.
Je vais plutôt vous raconter ce qui se passe dans le présent.
Maria recherche sa sœur, un peu frivole et inconsciente de tout.
Elle débarque alors à la nouvelle-Orléans et tombe sur Damien du bourg, le tendre et cher de celle-ci a priori. Sauf que ce dernier ne sait pas du tout qui elle est, mais a sûrement du croiser son chemin lors d'une de ses fameuses soirées.
Passent alors les jours, que Maria vit d'abord frustrée et un peu perdue puis, ensuite complètement libérée mais toujours inquiète pour sa sœur qui n'a pas refait surface.
Mais, Maria se trouve peu à peu à ressentir une certaine attirance pur Damian. En tombe même carrément amoureuse. Mais, peut elle vraiment vivre avec un homme tel que lui? Vivre dans le pêché ? Que va-t-elle faire pour le sauver ? On en arrive forcément là et on imagine évidemment une happy end pour nos deux héros.

 

 

 

 

Extraits :

 

Elle avançait prudemment, puis, quand elle était prête, quand cela lui plaisait, elle approuvait franchement et sans hésitation. Il voulait qu'elle en fasse de même pour lui, qu'elle lui accorde son approbation et sa confiance. Cette découverte le choqua, lui fit peur, l'excita et l'intrigua tout à la fois.

Voilà une femme capable de lui dire non, de résister à l'attrait du démon. De briser sa résistance et de défaire la vie qu'il s'était soigneusement construite, de lui montrer qu'un compromis n'était jamais qu'une tentative tiède et lâche de prendre ses distances avec une réalité à laquelle il était impossible d'échapper.

*****

Maria fronça les sourcils. Bon sang ! Elle n'y comprenait plus rien. Les choses n'étaient pas censées se passer ainsi, enfin ! Elle était là, à demie nue, à une partouze. C'était l'occasion rêvée de faire fi de ses responsabilités, de toutes ses frustrations, de sa réserve et de s'autoriser une nuit de pur hédonisme sensuel.

*****

Cela fait cinq ans que je n'ai pas couché avec un homme, déclara-t-elle.

Pour toute réaction, il haussa les sourcils.

— Il y a une raison à cela ? s'enquit-il.

— J'attends l'homme de ma vie, mais il est en retard.

Elle se remit à glousser sans trop savoir pourquoi. En général, elle ne trouvait pas drôle d'être toujours
- Je pense qu'il a oublié de demander le chemin. C'est bien les hommes, ça.

 

 

coeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-vide-fcoeur-vide-f

 


 


Voir les 0 commentaires Publié dans : Chick-Lit / Comtemporain - Par Just-Love-Books
Jeudi 10 janvier 2013 4 10 /01 /Jan /2013 11:24

 

 

Couverture : Riley Jenson, Tome 3 : Tenter le diable

 

 

Quatrième de Couverture :

 

Entrez dans un monde fantastique d’intrigues et de sensualité…

Moitié loup-garou, moitié vampire, Riley Jenson travaille pour une organisation chargée de faire respecter la loi parmi les espèces surnaturelles. Sa nouvelle mission : infiltrer le repaire d’un puissant scientifique qui manipule le patrimoine génétique de l’humanité depuis des années. Pour combattre ce savant fou, elle ne peut se fier qu’à elle-même. Car la jeune femme a des raisons de douter de ses supérieurs ; et ses amants, un vampire et un métamorphe, ne sont pas d’un grand secours, aussi sexy soient-ils. Ils la déconcentrent…

 

 

 

 

Mon Avis :

 

Après avoir lâché Riley quelques mois, c'est un peu plus dures de se remettre dans le bain, surtout avec les intrigues génétiques pas génialement explicitées dans les deux tomes précédents.

Dans ce tome, on espère ma confrontation ultime avec Starr, le dangereux fou qui crée des monstres.
Riley est devenue, en train, de devenir gardienne, et n'est pas encore tout à fait prête à affronter ces épreuves. Mais, les événements vont un peu précipiter.
Elle investit les locaux de Starr. En tant que lutteuse, pour divertir ses fidèles lieutenants. Bon, évidement, elle finit à poil.
Ce qui est intéressant, c'est l'augmentation de ses pouvoirs ! Depuis le nouveau traitement ?
- Quinn, pas si génial que ça finalement, il se comporte en bon salaud parfois. Même s'il reste assez irrésistible pour Riley.
Elle va devoir déjouer quelques pièges et apprendre à survivre dans cet environnement.
Au final, on a le combat ultime, ou presque qui verra la vengeance de Riley satisfaite.
Bon, j'ai pas été exceptionnellement emballée par ce tome, mais il se lit vraiment très vite. Puis, j'ai trouvé Riley beaucoup moins agaçante que dans les tomes précédents, donc, c'est déjà un point assez positif en soi.

 

 

 

Extraits : 


Quelle heure est-il ?
Il regarda sa montre.
— Un peu plus de 7 heures.
Pas étonnant que je me sente horriblement mal. J’avais dormi seulement cinq heures, ce qui, après ces derniers jours si divertissants, était loin d’être suffisant.
— Pourquoi tu m’as réveillée ?
— Je n’ai rien fait. J’étais juste en train de te regarder.
Pourtant, il y avait bien quelque chose qui m’avait réveillée, mais je laissai la question en suspens et haussai le sourcil.
— Je ne suis pas si intéressante que ça, quand je dors.
— Peut-être que non, mais, au moins, tu te tais. Ce qui est rare, je m’en rends compte.
Je lui lançai une brindille. Il sourit, un sourire qui monta jusqu’à ses yeux, réchauffant ses pupilles d’un noir profond. Quelque chose en moi soupira d’aise.

 

*****

 

Mais si je voyais des cadavres, ou des morceaux de cadavre, ce serait une tout autre paire de manches.
J’avais pourtant été confrontée à la mort sous des formes diverses et variées, ces dernières années, mais jamais ça ne m’avait autant dérangée. J’avais déjà vu un loup réduit en charpie par un de ses congénères, et je n’en avais pas eu la nausée. J’avais vu Misha se faire dévorer de l’intérieur, et, même si cela m’avait rendue malade et horrifiée, je n’avais pas vomi. Mais toutes ces fois-là, je n’avais pas senti le goût de la mort. Jamais je n’avais non plus ressenti cette impression que les âmes de ceux qui étaient morts ou agonisaient m’envahissaient, m’emplissant du choc, de la colère et de l’horreur qui étaient les leurs.
Je m’en serais bien passée.

 

*****

 

Assieds-toi, ordonna-t-il en dépliant la couverture par terre, et je vais enlever les échardes dans ton dos tout en te briefant un peu.
— Briefer, c’est un nouveau terme pour parler de sexe ? demandai-je d’un ton plein d’espoir.
Il sourit et me donna une petite tape sur la fesse.
— Sois sage. Nous devons parler affaires avant de passer à des plaisirs plus sérieux.
— Et moi qui pensais que le sexe passait toujours en premier, en deuxième et en troisième pour les métamorphes chevaux.
— Quand je ne travaille pas, c’est le cas. Tu allumes Jack ?
— Bon Dieu, quelle pensée révoltante !
Il rigola.
— Tu vois ce que je veux dire.
Bien sûr, et j’allumai donc la connexion dans mon oreille.
— Jack ? Je suis avec Kade.
— Il était temps que tu te manifestes. Je commençais à m’inquiéter.
— J’ai dû passer d’autres tests, et cette baraque a une sécurité plus serrée qu’un cul d’hétéro dans un bar homo.
Jack ricana.
— Quel langage fleuri !
— C’est la faute de mon compagnon de meute.

 

*****

 

Il me fit signe de me taire, alors je consacrai de nouveau mon attention à Liander. Dans la lumière de ce début de journée, on aurait dit qu’il était entièrement fait de glace. La seule chose qui lui donnait un peu de couleur, c’étaient ses vêtements bleus et les mèches assorties dans ses cheveux.
— On fait dans le look hivernal, cette semaine, alors ?
Il me sourit d’un air taquin qui fit retentir tous les signaux d’alarme de mon cerveau.
— Oui, c’est le genre de look qui fait fureur en ce moment. Mais attends de voir ce que j’ai préparé à ton intention !
— J’ai comme l’impression que je devrais m’inquiéter.
— Oh que oui ! Tu vas être terriblement sexy.
Je haussai les sourcils.
— Tu veux dire que je ne le suis pas à l’heure actuelle ?
— Ma chérie, tu es très jolie, mais tu ne te mets pas en valeur. Un peu de temps, de soins et de maquillage ne seraient pas du luxe.
— Il est à double tranchant, ton compliment, ou je me trompe ?
Il sourit.
— La vérité peut faire mal.
— Un bon coup sur le crâne aussi.
Son sourire s’élargit et il secoua la tête.

 

*****


Il eut un bref instant d’hésitation en me regardant, puis suivit Quinn dehors. Je sentis les larmes me monter aux yeux et fermai les paupières. Ce n’était pas tant le fait de voir cette soirée que j’attendais avec impatience m’échapper que celui qu’aucun des deux hommes n’avait même pris la peine de me demander si j’allais bien. Ils n’avaient, ni l’un ni l’autre, semblé s’apercevoir que j’étais couverte de bleus. Ils avaient été bien trop occupés à se grogner dessus en réaffirmant que je leur appartenais pour remarquer ma mâchoire enflée.
Ce qui ne les empêchait pas de prétendre que je comptais à leurs yeux.
J’aurais pu rire de l’ironie de la situation si celle-ci n’avait pas été aussi triste.

 

 

coeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-vide-fcoeur-vide-f

 

 

 

 


Voir les 0 commentaires Publié dans : Bit-Lit et ses Dérivés - Par Just-Love-Books
Mercredi 9 janvier 2013 3 09 /01 /Jan /2013 14:17

 

Couverture de Charley Davidson, Tome 3 : Troisième tombe tout droit

 

Quatrième de Couverture :

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.
Moi c’est Café… euh, Charley. Et il me faut plus de café. Le sommeil c’est l’angoisse : Reyes, le fils du Diable chaud comme l’enfer que j’ai emprisonné pour l’éternité, hante mes cauchemars. Je crois qu’il me hait. Mais est-ce que les criminels accepteraient de me laisser tranquille le temps que je règle ça ? Bien sûr que non. Un type veut que j’enquête sur sa femme disparue… sauf que je suis sûre que c’est lui qui a fait le coup. Si j’arrive à m’injecter le café en intraveineuse, je devrais pouvoir le prouver. Sauf si mon grincheux de père revient à la charge pour me faire changer de métier parce que détective privée c’est trop dangereux.
Bon d’accord, je manque de me faire tuer une fois par semaine, mais c’est pas une raison. Je suis super comme détective… et comme Faucheuse !
Café ?

 

 

 

Mon Avis :

 

Charley, complètement shootée dès les premières pages ! Quel immense plaisir de la retrouver ! Elle divague vraiment beaucoup, enfin, c'est surtout à cause du manque de sommeil. Elle ne peut plus vraiment dormir à cause de Reyes en réalité. Et ce dernier est vraiment, vraiment en colère, au point de déchaîner les éléments.
Elle travaille sur deux affaires dans ce tome ci. D'un côté, un homme, un vrai manipulateur celui-là, qu'elle suspecte d'avoir tué sa femme.
De l'autre Reyes qui s'enfuit de prison et affirme que son père - l'homme pas Satan hein - est toujours vivant.
À partir de ce moment là, ça ne va plus être très rose et facile pour Charley.

Gros spoiler en approche !
J'ai été affreusement triste quand Swopes est mort, je l'adore ce mec bon sang ! Quoique ça va quand même mieux après.

Pour conclure, un tome presque aussi génial et parfait que les deux précédents. Toujours aussi addictif avec des personnages tous indispensables.  J'adore l'humour de cette auteure, absolument mordant et qui réussi à chaque fois. Bref, coup de chapeau pour cette série que je recommande très très fortement. Sinon, je vous frappe à coup de serre livres !

 

 

 

Extraits :

 

Qui donc, sur Terre, ne gardait pas d'aspirine chez soi ? J'avais mal à la tête, bordel ! Je m'étais assoupie au volant en me rendant chez Garrett et j'avais viré sur la voie de gauche. Les klaxons et les appels de phare m'avaient un instant fait croire que j'avais été enlevée par des aliens. Fort heureusement, un poteau téléphonique bien placé avait mis un terme à ces bêtises. J'avais besoin de café plus fort pour me tenir éveillée. Ou peut-être autre chose. Un truc, disons, plus industriel.
Je jetai un coup d'œil par la porte entrouverte pour demander à Garrett s'il avait des seringues d'adrénaline chez lui.
—Tu sais, il y a des programmes spéciaux pour les gens comme toi.
Dans un moment de pure terreur, je me rendis compte que je ne sentais plus mon cerveau. Il était pourtant là une minute plus tôt. Peut-être que j'étais vraiment morte.

 

*****

 

Tu te fais toujours avoir, répliquai-je avec un sourire admiratif. C'est pour ça qu'on s'entend si bien, parce que tu n'arrives pas à voir le vrai moi derrière tout ce charme et cette beauté époustouflante.
—Oh, si, je vois très bien le vrai toi. Mais j'ai beaucoup de compassion pour les malades mentaux. Je considère que vous avez droit à une vie normale, comme tout un chacun.
— Oh, c'est adorable, lui dis-je comme si j'étais une pom-pom girl sous amphets.
—J'essaie d'avoir une influence positive sur les moins chanceux que moi, répondit-elle en haussant les épaules.

 

*****

 

 M. Dean, je vous assure que je suis du côté de votre sœur.
Il me lança un regard si noir qu'un assassin de métier se serait sans doute fait pipi dessus.
—C'est quoi votre nom, déjà ?
Le papier dans sa main céda sous la pression et se froissa lorsqu'il serra le poing.
—Jane, répondis-je en déglutissant tant bien que mal. Jane Smith.
Il plissa les yeux.
—Je croyais que vous aviez dit Charlotte, ou Sherry, un truc dans le genre.
—Ça l'était. Je viens juste d'en changer.
—Vous savez ce que je fais aux gens qui s'en prennent à ma famille ?
— Et je vais émigrer en Amérique du Sud.
—Je les broie.
—Et envisager un changement de sexe. Si vous vous lancez à ma recherche, vous ne me reconnaîtrez jamais, vous savez.

 

*****

 

 Attendez une minute. Je venais sans doute de faire assassiner un homme. J'avais indirectement contribué à sa mort. Peut-être que Farley Scanlon était mon ange gardien, celui dont m'avait parlé sœur Mary Elizabeth ? J'espérais bien que non, parce qu' il ne m'aimait vraiment pas. En même temps, ça ne faisait pas deux jours, onze heures et vingt-sept minutes. J'avais encore le temps d'être indirectement responsable de la mort de quelqu'un d'autre. Loués soient les dieux de l'Olympe.

 


 

coeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-vide-f



Voir les 0 commentaires Publié dans : Bit-Lit et ses Dérivés - Par Just-Love-Books
Mardi 1 janvier 2013 2 01 /01 /Jan /2013 00:01

 

 

Merci à tous de suivre mon blog, de le faire vivre, de partager =)

 

Bonne et Heureuse année 2013 !

 

Plein de livres en perspective pour les 12 mois qui arrivent.

 

 

 

Vive 

 

 

 

 

 

 


Voir les 0 commentaires Publié dans : Blabla - Par Just-Love-Books
Lundi 31 décembre 2012 1 31 /12 /Déc /2012 22:48

 

Couverture de Rachel Morgan, Tome 3 : Sorcière blanche, coeur noir

 

 

Quatrième de Couverture :

 

Il n'y a pas à Cincinnati de sorcière plus sexy, dure à cuire et tarée que Rachel Morgan. La chasseuse de primes a déjà mis en péril à maintes reprises sa vie amoureuse, et même son âme, pour expédier les créatures de la nuit derrière les barreaux. Mais dans le milieu la guerre fait rage, et il est temps pour Rachel de prendre parti. D'autant qu'elle a largement contribué à mettre l'ex-parrain de la ville sous les verrous... non sans avoir passé un accord avec un puissant démon. Accord qui pourrait lui coûter une éternité de souffrances ! Or, justement, son sombre " maître " vient chercher sa récompense...

 

 

Mon Avis :

 

On retrouve avec plaisir notre petite Rachel !
Et cette fois, son plus gros problème est le démon Algaliarept !
Familier, pas familier ? Enfin bref, on ajoute à cela des problèmes avec Nick et  Jenks, en plus des affaires liées au travail, et sa vie en devient presque catastrophique ! D'ailleurs, Nick m'a paru beaucoup plus humain dans ce tome, enfin, il n'est mas très présent non plus. Contrairement à Kisten, le beau et sublime et charismatique Kisten, et tout ce que vous voudrez, qui devient davantage présent et prend un peu plus d'importance dans notre série.
Après, je n'ai pas grand chose de plus à ajouter. .es personnages et l'environnement ont bien été mis en place dans les deux tomes précédents; L'écriture reste plaisante. L'intrigue est bonne et intéressante, et on attend de savoir ce que peut bien nous mijoter l'auteure dans le tome suivant. En tout cas, c'est une bonne série de bit-lit, que je suis bien heureuse d'avoir débuté.

 

Extraits :

 

« Je suis désolée, répéta-t-elle. Je mʼappelle Dorothy Claymor. Tu peux mʼappeler comme ça, si tu veux. Cʼest sans doute tout ce que je mérite.

Je parvins à faire ressortir un vague sourire sur mon visage.

— Rachel Morgan, dis-je en lui serrant la main.

Elle sʼimmobilisa. Je me retirai. Elle regarda Ivy, un éclair de compréhension dans les yeux.

— Celle qui a mis Piscary en prison, ajoutai-je pour mʼassurer quelle savait à quoi sʼen tenir.

Ivy fit un sourire mal à lʼaise. Skimmer recula dʼun pas et nous dévisagea. La confusion rendait ses joues rouge vif. On était dans la merde. Une belle merde puante et collante. Et le niveau montait dangereusement,

Skimmer avala sa salive.

— Cʼest un plaisir de te rencontrer. (Après une hésitation, elle ajouta :) Mince, alors ça cʼest con.

Je me détendis en lʼentendant admettre la difficulté de la situation. Elle allait faire ce quʼelle avait à faire, et moi aussi. Quant à Ivy... elle allait devenir folle.

Erica sʼavança dans un vacarme de colliers et de bracelets.

— Eh, euh... Quelquʼun voudrait un cookie, un truc comme ça ?

Oh, oui. Un cookie. Voilà qui va tout arranger.

On pourrait peut-être le faire[…] »


 

******


« Skimmer se força à sourire. Sa contenance bien proprette en avait pris un coup, mais elle donnait bien le change si lʼon considérait quʼelle avait quitté sa maison et son ancienne maîtresse pour faire renaître une relation avec sa petite amie du lycée, qui vivait avec la femme qui avait mis son nouveau patron sous les barreaux. Nʼoubliez pas notre prochain rendez-vous de la Vie des vampires morts, où Rachel apprendra que son frère, depuis longtemps disparu, est en fait un prince couronné de lʼespace. Ma vie était vraiment merdique. »

 

******

 

« Jʼétais piégée. Jʼen avais la nausée.

— Quʼest-ce que tu veux ?

Un chaudron rempli dʼune mixture sentant le géranium était posé sur le plan de travail. Je ne mʼétais pas attendue quʼil me ramène du boulot.

— Que veux-tu, Maître, corrigea Al en souriant à pleines dents.

Je coinçai mes cheveux derrière mon oreille.

— Je veux que tu foutes le camp de ma cuisine.

Il me frappa violemment du revers de la main sans se départir de son sourire. Jʼétouffai un cri et cherchai à garder lʼéquilibre. Je sentis une poussée dʼadrénaline lorsquʼil me rattrapa par lʼépaule et me remit droite.

— Comme tu es drôle, murmura-t-il. (Son élégance toute britannique me glaça ; ses beaux traits ciselés se firent sévères.) Dis-le.

Jʼavais un goût acre de sang dans la bouche. Le plan de travail me faisait mal au dos.

— Quʼest-ce que tu veux, ô bienveillant maître de mes fesses ? »

 

coeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-plein-fcoeur-vide-f

 


Voir les 0 commentaires Publié dans : Bit-Lit et ses Dérivés - Par Just-Love-Books

Articles à Venir :

 

 

 

 

Just-Love-Books, Bouquins & Bibelots

Près de Mon Oreiller

 

 

Couverture de Zombie Thérapie, Tome 1 : Un Cerveau Pour Deux

 

 

 

 

Vous recherchez ...?

Faits Divers ...

Il y a actuellement  

2

  personne(s) sur ce blog <3

 

 

 

 

Record Du Blog :

Le 1er avril 2013

avec 1857visiteurs !

 

 

 


 

Faites Passer Mon Blog !

Ma PAL

Que vais-je choisir ?!


 

Couverture de Femmes de l'autremonde, Tome 7 : Sacrifice

Couverture de Anita Blake, Tome 14 : Danse macabre

Couverture de L'épée de vérité, Tome 11 : L'ombre d'une inquisitrice

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés