Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 12:38

 

Quatrième de Couverture :

 

Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs pour les créatures à crocs. Mais lorsqu’un sort fait virer au noir absolu le lac Michigan, la situation risque de dégénérer totalement. Merit doit mener l’enquête pour découvrir l’identité du responsable et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard, pour les vampires comme pour les humains.

 

Mon Avis  : 

 

Je retrouve avec plaisir cette série, que j’avais laissé en suspens depuis quelques mois, à cause de vous savez quoi à la fin du tome précédent. Je m’y suis remise, beaucoup moins sous le choc. Évidemment, je ne vais pas vous cacher que je me suis spoilée pour savoir si Ethan était vivant ou non. Sans Ethan, je vous le dis, j’aurais arrêté la série moi ! 

Bref, pour en revenir à ce tome, on assiste à quelques catastrophes naturelles, d’origine surnaturelle évidemment ! Au fil des pages, Merit comprend qu’il s’agit d’un déséquilibre dans l’ordre du monde, et on soupçonne fortement un sorcier. Plus l’enquête avance et plus Frank, le curateur de la Maison est insupportable, plus le chagrin se transforme en mélancolie et plus Jonah se rapproche. Ce nouveau partenaire me plait bien, je me suis vite attachée à Jonah, vampire de la Maison Grey et nouveau partenaire de Meredith !

Dans les dernières pages, on découvre qui est le vil méchant ; j’ai eu la puce à l’oreille au milieu du tome à cause de son comportement bizarre ! Et finalement, miraculeux coup du destin hyper super sympa pour nos lecteurs : Ethan revient, même s’il est sûrement changé. Ouf, gros soulagement ! Le manque d’Ethan n’était pas pesant de désespoir, ni même complètement minimisé, l’auteure a bien su nous décrire cette période de deuil. Même si je n’y crois pas encore, j’attends de voir ce que nous prépare l’auteure d’atroces pour les prochains tomes ! 

 
 

Extraits :

 

« Comme nous l’avions déjà constaté, elle était d’un noir d’encre et parfaitement immobile. La surface, lisse et Figée, ressemblait à une couche de glace noire. La nappe sombre ne dégageait aucune odeur, aucun bruit. Il n’y avait aucun signe de vie. Le silence total. Pas de vagues. Pas de mouettes qui criaient. Autour de nous régnait un calme irréel. »

 

*****

 

« — C’est une sirène, expliqua-t-il. Tu sais, une de ces créatures qui séduisent les marins et les condamnent à mort en leur chantant des chansons si belles qu’elles les font pleurer, les envoûtent et les piègent dans une extase éternelle.

L’air ébahi de Jonah me fit lever les yeux au ciel.

[...]

— Je ne suis toujours pas convaincu.

— Tu le seras quand tu ne supporteras pas d’être séparé d’elle, au point d’en oublier de boire et de manger. Mourir de faim n’a rien d’agréable.

— D’accord, concéda Jonah en esquissant une grimace. Cet argument me touche davantage.

— C’est pour ça qu’on envoie les roberts ici présents.

Je tournai lentement la tête pour fusiller Catcher du regard.

— Non mais franchement, tu as quoi, là, douze ans ? »

 

*****

 

 

« Je supposai que les plats étaient notés de un à dix du moins au plus épicé. J’avais beau aimer le piment, je n’avais pas l’intention de commander du niveau neuf dans un restaurant que je n’avais jamais testé. Dieu seul savait ce que réservait du neuf.

— La même chose pour moi. Du sept, peut-être ?

La serveuse me toisa d’un regard morne.

— Vous déjà venue ici ?

Je la considérai un instant puis me tournai vers Jonah.

— Euh… non.

Elle me retira le menu des mains en secouant la tête.

— Pas sept. Vous pouvoir avoir deux.

Sur cette sentence, elle pivota et disparut derrière le rideau qui séparait la salle des cuisines.

— Deux ? Je me sens insultée.

Jonah émit un rire grave.

— C’est parce que tu n’as pas encore goûté à un plat noté deux. »

 

*****

 

 

« Claudia nous regarda tour à tour.
— Vous êtes amants, je crois.
— Nous sommes amis, précisa Jonah en s’agitant sur sa chaise, mécontent d’avoir à faire cet aveu.
— Mais vous désirez davantage, objecta-t-elle.
J’évitai de croiser le regard de Jonah, aussi mal à l’aise que lui.
Claudia prit une grande gorgée de vin, puis me considéra.
— Vous hésitez, car vous avez perdu votre roi.
Du coin de l’œil, je vis Jonah se rembrunir. Le grain de raisin me parut soudain amer.
— Le Maître de ma Maison, la corrigeai-je. Il a été assassiné. »

 

Ma Note :

 

 

Je retrouve avec plaisir cette série, que j’avais laissé en suspens depuis quelques mois, à cause de vous savez quoi à la fin du tome précédent. Je m’y suis remise, beaucoup moins sous le choc. Évidemment, je ne vais pas vous cacher que je me suis spoilée pour savoir si Ethan était vivant ou non. Sans Ethan, je vous le dis, j’aurais arrêté la série moi ! 
Bref, pour en revenir à ce tome, on assiste à quelques catastrophes naturelles, d’origine surnaturelle évidemment ! Au fil des pages, Merit comprend qu’il s’agit d’un déséquilibre dans l’ordre du monde, et on soupçonne fortement un sorcier. Plus l’enquête avance et plus Frank, le curateur de la Maison est insupportable, plus le chagrin se transforme en mélancolie et plus Jonah se rapproche. Ce nouveau partenaire me plait bien, je me suis vite attachée à Jonah, vampire de la Maison Grey et nouveau partenaire de Meredith !
Dans les dernières pages, on découvre qui est le vil méchant ; j’ai eu la puce à l’oreille au milieu du tome à cause de son comportement bizarre ! Et finalement, miraculeux coup du destin hyper super sympa pour nos lecteurs : Ethan revient, même s’il est sûrement changé. Ouf, gros soulagement ! Le manque d’Ethan n’était pas pesant de désespoir, ni même complètement minimisé, l’auteure a bien su nous décrire cette période de deuil. Même si je n’y crois pas encore, j’attends de voir ce que nous prépare l’auteure d’atroces pour les prochains tomes ! 
 
« Comme nous l’avions déjà constaté, elle était d’un noir d’encre et parfaitement immobile. La surface, lisse et Figée, ressemblait à une couche de glace noire. La nappe sombre ne dégageait aucune odeur, aucun bruit. Il n’y avait aucun signe de vie. Le silence total. Pas de vagues. Pas de mouettes qui criaient. Autour de nous régnait un calme irréel.»
 
Extrait de: Chloe Neill. « Morsures en eaux troubles. » iBooks. 
 
« — C’est une sirène, expliqua-t-il. Tu sais, une de ces créatures qui séduisent les marins et les condamnent à mort en leur chantant des chansons si belles qu’elles les font pleurer, les envoûtent et les piègent dans une extase éternelle.
L’air ébahi de Jonah me fit lever les yeux au ciel.
[...]
— Je ne suis toujours pas convaincu.
— Tu le seras quand tu ne supporteras pas d’être séparé d’elle, au point d’en oublier de boire et de manger. Mourir de faim n’a rien d’agréable.
— D’accord, concéda Jonah en esquissant une grimace. Cet argument me touche davantage.
— C’est pour ça qu’on envoie les roberts ici présents.
Je tournai lentement la tête pour fusiller Catcher du regard.
— Non mais franchement, tu as quoi, là, douze ans ? »
 
Extrait de: Chloe Neill. « Morsures en eaux troubles. » iBooks. 
 
« Je supposai que les plats étaient notés de un à dix du moins au plus épicé. J’avais beau aimer le piment, je n’avais pas l’intention de commander du niveau neuf dans un restaurant que je n’avais jamais testé. Dieu seul savait ce que réservait du neuf.
— La même chose pour moi. Du sept, peut-être ?
La serveuse me toisa d’un regard morne.
— Vous déjà venue ici ?
Je la considérai un instant puis me tournai vers Jonah.
— Euh… non.
Elle me retira le menu des mains en secouant la tête.
— Pas sept. Vous pouvoir avoir deux.
Sur cette sentence, elle pivota et disparut derrière le rideau qui séparait la salle des cuisines.
— Deux ? Je me sens insultée.
Jonah émit un rire grave.
— C’est parce que tu n’as pas encore goûté à un plat noté deux. »
 
Extrait de: Chloe Neill. « Morsures en eaux troubles. » iBooks. 
 
"Claudia nous regarda tour à tour.
— Vous êtes amants, je crois.
— Nous sommes amis, précisa Jonah en s’agitant sur sa chaise, mécontent d’avoir à faire cet aveu.
— Mais vous désirez davantage, objecta-t-elle.
J’évitai de croiser le regard de Jonah, aussi mal à l’aise que lui.
Claudia prit une grande gorgée de vin, puis me considéra.
— Vous hésitez, car vous avez perdu votre roi.
Du coin de l’œil, je vis Jonah se rembrunir. Le grain de raisin me parut soudain amer.
— Le Maître de ma Maison, la corrigeai-je. Il a été assassiné. "

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 09:41

 

Quatrième de Couverture :

 

" Après la sortie du cercueil très médiatisée des vampires, c'est au tour de mes amis changelings de sortir du bois. Moi, Sookie, j'avais peur de la réaction des habitants de Bon Temps... Et je n'avais pas tort ! Comme d'habitude je dois jouer la super détective. Mais qui va me protéger, moi ? Pas besoin d'être voyante pour se rendre compte que les problèmes ne font que commencer... " Alors que de nouvelles créatures surnaturelles dévoilent leur existence aux humains, Sookie Stackhouse, serveuse télépathe, est très inquiète. Ses peurs prennent vie quand une panthère-garou est assassinée. Mais la jeune femme est elle aussi en danger : le FBI s'intéresse à elle de très près, et il semblerait qu'une chose ancienne et puissante ait une dent contre elle...

 

 

Mon Avis :

 

Dans ce tome :
Sookie se retrouve piégée par Eric.
Les métamorphes ont fait leur coming out, et ça s’annonçait bien pour la communauté de Bon Temps, jusqu’à ce qu’on retrouve Crystal crucifiée…
Enfin, le dernier problème serait que les ennemis de son cher arrière-grand-papi viennent de la retrouver et veulent la tuer …

Eric et Sookie se sont rapprochés, oh oui !! Arlene a failli tout gâcher et tuer notre héroïne. Arlene et la Confrérie du Soleil, j’entends. Serait-ce eux qui ont crucifié Crystal … Il y a des chances ! Tout le monde en a après cette panthère, il semble. Mais le principal danger concerne Sookie ; les ennemis de son arrière-grand-père finissent par la coincer, et ça fait assez mal. 

J’ai trouvé dommage que les faës apparaissent rapidement dans le tome précédent et se volatilisent à la fin de celui-ci. Un peu déçue aussi par la bataille finale ; quand on sait que les grands méchants arrivent, on appelle tous les renforts non ?! Alors, du coup, c’est un peu dur de perdre des
 personnages qu’on connait et qu’on apprécie depuis plusieurs tomes …
Mais, la lecture de ce tome a encore été rapide et vivement appréciée !

 

Extraits :

 

- Le vampire n'est pas un mauvais homme. Et il t'aime, m'a répondu mon arrière-grand-père en se levant. Adieu. 

Il s'est penché pour m'embrasser sur la joue. Mais ce n'était pas un simple baiser. Il y avait dans ce contact quelque chose de magique, un pouvoir... Je me suis immédiatiement sentie mieux. Avant que Jason ait pu réagir, Niall l'embrassait sur le front. Aussitôt, j'ai vu la tension qui nouait les épaules de mon frère se relâcher.
Et puis, mon arrière-grand-père a disparu. 

Je n'avais même pas eu le temps de lui demander de quel vampire il voulait parler...

 

 

Ma note : 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 19:27

 

Quatrième de Couverture :

 

Dans la cité insulaire de Camorr, la vie d'un orphelin ne vaut pas cher. Doté d'un esprit vif et d'un don naturel pour la rapine, Locke Lamora a néanmoins réussi à éviter jusqu'ici la mort et l'esclavage, un luxe qu'il doit en partie au prêtre aveugle Chains. Ce dernier -qui n'est ni prêtre ni aveugle- forme à l'art du vol sous toutes ses forces une troupe de gamins des rues triés sur le volet, connus sous le nom de Salauds Gentilhommes.
Sous sa tutelle, Locke va bientôt devenir la Ronce de Camorr, douloureuse épine dans le pied de la maréchaussée et hantise des notables de la ville...

 

Mon Avis :

 

J'ai commencé la lecture, le résumé, les autres critiques et le scénario m'avaient beaucoup inspirée. Au début, c'est assez sympa, mais pas aussi fantastique qu'espéré.  Les premières pages, l'instauration du milieu est assez longue. Mais finalement, je me suis tout d'un coup retrouvée embarqué dans ce bel univers de Camorr. Surtout quand notre Locke endosse la personalité de Fehwright !!

Ce dernier monte une arnaque ; va-t-il se faire prendre ? Ah non c'est lui. Réussir ? On est vite emballé et pris au jeu ! Tellement d'embrouilles et de mélis-mélos, c'est vraiment assez haletant. 

Puis, les personnages qu'on aime meurent, ... quoi ?! Encore d'autre morts ? Nooooon ! Oh mon Dieu ! Des tonnes de rebondissements ! 

Et puis ouf, on souffle, on est un peu déçu car c'est déjà la fin du tome et ça nous démange d'aller acheter le second ! 

 

Extraits :

 

«  À présent, les deux garçons étaient poitrine contre poitrine, et seul un couteau aurait pu libérer Tesso de la boucle de tissu épais qui les liait.
Locke enroula ses bras autour de la taille de Tesso pour faire bonne mesure, avant d’entortiller ses jambes autour de celles de son adversaire, juste au-dessus de ses genoux. Tesso se débattit et gifla Locke, s’efforçant de se dégager de lui. Ayant raté son coup, il se mit à donner des coups de poing dans les dents de Locke et sur le haut de son crâne, de lourds coups qui firent voir des étincelles à leur destinataire.
— Qu’est-ce que c’est que ce bordel, Lamora ? (Tesso grogna sous l’effort que lui imposait le poids supplémentaire de Locke. Finalement, comme Locke l’avait prévu et espéré, il tomba en avant. Locke atterrit sur le dos dans le gravier, Tesso sur lui. L’air déserta les poumons de Locke et le monde entier donna l’impression de frémir.) C’est ridicule. Tu ne peux pas te battre contre moi. Et maintenant tu ne peux plus courir ! Laisse tomber, Lamora !
Locke cracha au visage de Tesso.
— Je ne suis pas obligé de me battre contre toi, et je ne suis pas obligé de courir. (Il eut un sourire sauvage.) Il faut juste que je te garde ici… jusqu’à ce que Jean arrive.

Tesso s’étrangla et regarda autour de lui. Dans le Marché Changeant, une petite coquille de noix avançait droit sur eux. À bord, la forme replète de Jean était clairement visible. Il tirait fort sur les rames.
— Oh, merde ! Espèce de petit salaud ! Laisse-moi partir, laisse-moi partir, laisse-moi partir !
Tesso ponctua ces injonctions d’une volée de coups de poing. Locke fut roué de coups sur les yeux, le nez et le cuir chevelu. Bien vite, il saigna du nez, des lèvres, des oreilles et de quelque part sous les cheveux. Tesso lui en envoyait de sévères et, pourtant, le gamin continuait à s’accrocher comme un dément à son aîné. La tête lui tournait de douleur et de triomphe. Il se mit littéralement à rire, d’un rire aigu, jubilatoire et peut-être un peu fou.
— Je ne suis obligé ni de me battre ni de courir, caqueta-t-il. J’ai changé les règles du jeu. Il faut juste que je te garde ici… trou du cul. Ici… jusqu’à ce que… Jean arrive.
—  Bordel de merde ! siffla Tesso, avant de redoubler ses assauts contre Locke, cognant, crachant et mordant, malmenant de façon terrible le crâne et le visage de son cadet sans défense.

— Continue de frapper, postillonna Locke. Allez, continue de frapper. Je peux encaisser toute la journée. Allez, continue… de me frapper… jusqu’à ce que… Jean arrive ! »
 

 

Ma note :

 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Fantasy - Fantastique - SF
commenter cet article
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 09:42

Quatrième de Couverture : 

Grâce à son don de clairvoyance, Meg Corbyn a gagné sa place auprès des dangereux terra indigene de Lakeside. Lorsque l’apparition d’une nouvelle drogue violente et addictive remet en cause le pacte fragile entre Autres et humains, la petite ville est de nouveau plongée dans la tourmente. Les aptitudes de Meg devraient permettre à Simon Wolfgard, dirigeant métamorphe de l’enclos, d’éviter un bain de sang. Mais encore faut-il pouvoir déchiffrer ses visions à temps. D’autant que l’homme qui veut récupérer la prophétesse se rapproche, mettant en péril les vies de tous ceux qui la considèrent à présent comme l’une des leurs.

 

 

Mon avis :

 

On retrouve notre Meg ! L’écriture est toujours aussi bonne, j’ai moins accroché au scénario ici, mais l’univers et toujours aussi sublime.
On en sait un peu plus sur l'institution où elle était enfermée, et notamment sur le big boss : le Contrôleur !
Au fil des pages, captivantes, on sait que quelque chose de gros se profile à l’horizon ! Une guerre peut-être ? En effet, la drogue se propage et les Corbeaux sont tués. Qui veut attaquer les terra indigene ? Plus on lit et plus on se rend compte des composantes de cette drogue grâce à Simon.
Du côté sentimental, l’auteure nous fait sourire avec Meg et Simon qui s’apprivoisent un peu, ont du mal à se comprendre ! Puis, après, l’instant fatidique ! Simon commencerait-il à un peu s’attacher à Meg ? OOOuuuuuh !!!
Au final, les autres viennent en aide aux prophétesses, ils essayent de capturer le contrôleur, meneur présumé de l’opération visant à droguer les humains !

 

Extraits :

 

— Je sais que tu préfères rester Loup le terredi, mais tu pourrais peut-être te transformer pendant quelques minutes pour me dire ce que tu veux ?
Oh non ! Il était velu, pas stupide. La dernière fois qu’il s’était changé en humain pour lui parler, ça l’avait perturbée et elle avait commencé à se comporter bizarrement avec lui. Il ne retomberait pas dans le même piège deux fois de suite.

 

*****

 

Il avait suffisamment écouté le feuilleton pour déterminer que l’histoire ne l’intéressait pas. D’ailleurs, il doutait qu’elle puisse intéresser un mâle de quelque espèce que ce soit. S’il avait revêtu sa peau humaine, il aurait difficilement pu masquer son ennui. Et Meg aurait été contrariée. Mais un Loup pouvait lui tenir compagnie, piquer un petit somme et se pelotonner bien plus près d’elle qu’elle ne l’y aurait autorisé s’il avait eu un aspect humain. Un Loup velu était un ami. Un mâle humain était source de confusion.

 

*****

 

Pendant qu’elle ôtait ses vêtements d’hiver – en évitant de marcher sur Sam, qui bondissait autour d’elle en babillant sur l’école, les nouveaux films, les autres louveteaux et tout ce qu’il avait le temps de dire avant de devoir reprendre son souffle –, il prépara du pop-corn et remplit deux verres d’eau à l’intention de Sam et de Meg. Et si le pop-corn contenait un peu plus de beurre et de sel que d’habitude et qu’il oubliait d’apporter des serviettes avant de se glisser hors du salon pour se déshabiller et se transformer, il devrait bien se montrer poli et aider Meg à se nettoyer les doigts, non ?
Meg et Sam avaient lancé le premier film et s’étaient servi une portion de pop-corn chacun quand il les rejoignit. Il grimpa sur le canapé et alla se pelotonner à côté de Meg.

 

 

Ma note :

 

 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 10:04

Quatrième de couverture :

 

Un enfant venu du bout du monde dont le passé ressurgit peu à peu. Des tueurs implacables lancés à sa poursuite. Une femme prête à tout pour le sauver. Même au prix le plus fort. Un voyage hallucinant jusqu'au coeur de la taïga mongole. Là où règne la loi du Concile de Pierre : celle du combat originel, quand l'homme, l'animal et l'esprit ne font qu'un. Tous prêts à l'apocalypse.

 

 

Mon Avis : 

 

 

Je lis un Grangé de temps en temps, quand j’en ressens le besoin. Je continue sur ma lancée et les découvre dans l’ordre dans l’ordre de parution. J’adore cet auteur, son écriture, son style, les scénarios improbables qu’il nous monte.

Ici, je trouve qu’on est moins dans l’horreur, mais plutôt plus dans le fantastique. 

On commence par un insoluble accident arrivé à Diane, qui la change à vie. Elle est décidée à adopter un jeune enfant, ne supportant pas tout contact physique. 

Finalement, les accidents s’enchaînent, mais sont-ce vraiment des accidents ? Tous les événements ont été prémédités, et finalement, les meurtres se suivent et se ressembleraient presque. Cette suite amène Diane à voyager, beaucoup, laissant son fils gravement atteint. Lorsqu’elle atteint la Mongolie, on commence à découvrir en même temps qu’elle le fondement de l’histoire. 

Personnellement, je voyais à peu près qui était le cerveau de l’histoire, mais les origines de ce tout ont été plus obscures et mêmes magiques. 

 

Ma note :

 

 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 09:52

 

Quatrième de couverture : 

 

Le sort de la Terre est dorénavant entre les mains de Cinder et de ses compagnons. Ils doivent à tout prix empêcher le mariage de l'empereur Kaito avec la terrifiante reine Levana.
Cress, hackeuse de génie, enfermée dans un satellite depuis sa naissance, est la seule à pouvoir les aider.
Mais peut-on vraiment lui faire confiance ?

 

Mon Avis :

 

Vraiment très emportée et heureuse de retrouver cette merveilleuse série.

J’avais adoré le tome 1, le tome 2 aussi mais il m’avait l’aisé moins de souvenir. Avec Cress, on découvre de nouveaux personnages et on apprécie encore plus ceux qu’on connaissait déjà ! Ce tome ci est tout à fait sublime ; j’ai beaucoup apprécié les passages Cress/Thorne, c’est un mignon petit couple. 
Nos héros mettent en place un plan pour empêcher le mariage : tout simplement kidnapper Kai ! J’attendais ce passage, qui arrive très à la fin du livre, et suis impatiente de lire le prochain tome. Surtout maintenant qu’on a découvert Winter qui m’a l’air en même folle et sensible.

 

Extraits :

 

"- Cinder ?
- Hum ?
Il leva les yeux vers elle.
- Pour que ce soit clair, vous n'êtes pas en train d'utiliser votre pouvoir mental sur moi en ce moment, j'espère ?
Elle cligna des paupières.
- Bien sûr que non.
- Je voulais juste vérifier.
Puis il referma ses bras autour de sa taille et l'embrassa. "

 

*****

 

"- Je vous connais mieux que vous ne le pensez, Capitaine Thorne. Je sais que vous êtes plein de ressources. Courageux. Sensible, gentil, et...
- Séduisant.
- Seduisant, et...
- Charismatique.
- Charismatique, et...
- Irresistible. 
Elle pinça les lèvres et le fusilla du regard."

 

Ma note : 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 09:13

 

Quatrième de Couverture : 

 

Mon nom est Jill Kismet. Spécialiste en trucs surnaturels. Exterminatrice d’esprits malfaisants. Tueuse de démons. Tout le monde ne supporte pas la nuit et ses créatures.… Mais je ne suis pas tout le monde. Mon passé m’a beaucoup appris sur les ténèbres, et je suis entraînée par le meilleur – quoique pas le moins dangereux. Les villes ont besoin de personnes comme nous, qui font des choses que même les flics refusent de faire, quand la nuit est tombée. Bienvenue dans mon univers.

 

Mon avis : 

Récit un peu trop lourd et long au début.
Jill rabâche souvent à propros de Mikhaïl alors qu’on ne le connait même pas !
Sa psyché est tourmentée, sombre, là on reconnait le style de l’auteur.
Le problème, c’est qu’on ne sait pas trop quoi, pourquoi pendant de trop longues pages mais on finit par avoir une piste, un garou solitaire et une infernale.
L’écriture est pesante, j’ai eu du mal à le lire, à accrocher. J’ai vraiment préféré les Danny Valentine. Cette série là manque de piquant, de quelques touches d’humour par ci par là.

 

Extraits : 

 

« Les villes ont besoin de gens comme nous, qui pourchassent les créatures que les flics ne peuvent pas arrêter pour empêcher les rues de sombrer dans le chaos.

 

On s'occupe des exorcismes exceptionnels. Pactisants, infernaux, Garous solitaires, changres, Douloureuses, adeptes de la Voie Médiane... Toutes les réjouissances que peut offrir le monde nocturne. En temps normal, le boulot du chasseur consiste seulement à jouer les intermédiaires entre la communauté paranormale et la police ordinaire et à s'assurer que tout reste en ordre.

 

Enfin, peut-être pas en ordre, mais dans un ordre relatif. Ce qui inclut, par définition, tout ce qui se classe entre « pas de cadavres dans la rue » et « chaos imminent ».

 

Faut savoir être flexible dans la vie. »

 

*****

 

« − D'accord. (J'ouvris le coffre et me mis à remplacer les chargeurs usés par des neufs que je rangeai dans mon ceinturon.) Interro surprise. Un Pactisant vous fonce dessus avec les yeux qui brillent d'un éclat rouge. Qu'est-ce que vous faites?

 

− Je me casse et je vous laisse vous en charger. Les yeux des Pactisants ne brillent pas.

 

Il croisa les bras, ce qui fit légèrement crisser sa veste en cuir. Il haussa brièvement un sourcil avec une moue très vague.

 

Donc, ce n'est pas un novice intégral

 

− Que faites-vous si un infernal me plaque à terre avec les mains autour de ma trachée ?

 

− Je me casse et je vous laisse vous en charger. Si un infernal s'approche si près de vous, c'est qu'il est trop crétin pour vivre. (Ses yeux se mirent à briller, brièvement recouverts d'un lustre terne entre bleu et vert quand le lampadaire se refléta dans sa pupille inhumaine. Comme les yeux d'un chat quand la lumière les éclaire sous un certain angle.) Je ne suis pas complètement débile, Kismet.

 

Alors maintenant c'est Kismet, plus « chasseuse » ou « l'autre salope qui pue l'infernal ». »

 

 

Ma note :

 
 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 21:12

 

Quatrième de Couverture : 

 

Après le massacre du mariage de la reine des vampires, Sookie se rend au fameux sommet des vampires pour aider à démasquer les traîtres et à déjouer les complots. D'autant plus que la reine est accusée du meutre de son époux ! Or elle est la seule témoin encore en vie...

 

 

Mon Avis : 

 

Je ne me rappelais de rien du tout ! Mais la lecture est passée extrêmement vite !

Sookie se retrouve contrainte de jouer les télépathes domestiques de la reine de Louisiane à un congrès/procès de vampires.

Petites embrouilles et gros complot pour éliminer les vampires.

Au final, la petite Sookie s’en sort haut la main (ou presque).

J’aime beaucoup ce qui se profile avec Eric par contre, j’ai un petit faible pur lui.

 

 

 

Extraits : 

 

- Tu danses? lui ais-je demandé.
Il n'a pas eut l'air très emballé, mais je l'ai tiré par la main, et nous n'avons pas tardé à nous trémousser comme des damnés. Il n'y a rien de tel que la danse pour se défouler, évacuer les tensions et se changer les idées. Bon, je ne rivalisais pas encore avec Shakira, mais peut être qu'avec un peu d'entrainement…
- A quoi tu joues?
De toute évidence, Eric ne plaisantait pas : son ton était glacial et son air réprobateur aurait pétrifié un rhinocéros en pleine charge.
- Je danse. Pourquoi ? lui ais-je répliqué, en lui faisant signe de dégager.

Mais Barry battait déjà en retraite, en m'adressant un timide salut de la main.
- Je m'amusais, figure-toi! ais-je protesté
- Tu agitais ton… tes… appas devant tout ce que cette salle compte de mâles, comme une…
- Stop ! Ne va pas trop loin, mon coco ! ais-je rétorqué en pointant sur lui un index menaçant.
- Enlève-moi ce doigt de sous le nez !

 

Ma note : 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 22:09

 

 

Quatrième de Couverture :

La très belle Jillian Saint-Clair se destine au cloître. Elle n'aime qu'un seul homme, Grimm Roderick, qui l'a toujours ignorée. Impatient de marier sa fille, Gibraltar Saint-Clair décide d'inviter au château trois soupirants : le noble Quinn, le cynique Ramsay, et Grimm. Mortifiée que ce dernier l'ait de nouveau rejetée, Jillian décide de le rendre fou de jalousie. Elle ignore que Grimm est un Berserker, un guerrier légendaire d'une force surhumaine, mais pas tout à fait humain.

 

 

Mon Avis : 

 

Grimm, jeune enfant, témoin d’une trop grande violence fait le voeu de devenir Berserker, sorte de surhomme aux sens totalement aiguisés. Il se replit sur lui-même, vit comme un sauvage dans les premiers temps, car le Berserker contient aussi une part de bête.
Mais, lorsque le clan Saint-Clair le rappelle avec pour seul message : Viens pour Jillian, il rapplique sans hésiter. C’est la jeune femme qu’il aime, même s’il ne peut la faire sienne (redit : à cause de la violence du Berserker mais aussi d’une tare dégénérative). 
Arrivé au domaine, il se rend compte qu’il a été fait venir, non pas pour protéger le clan, mais pour courtiser la belle, avec deux autres prétendants. 
S’ensuit le jeu du chat et de la souris entre nos deux héros, qui je vous le donne en mille, finissent ensemble, évidement. 
Dans l’ensemble, l’histoire est agréable à lire, j’aime toujours autant la plume de l’auteure.
Et, je dois bien avouer que j’ai un petit faible pour les Highlanders. 
 
Extraits :
 
« Dès l'instant où elle ouvrit les yeux le lendemain matin, Jillian commença à paniquer. Grimm était-il parti, à cause des choses affreuses qu'elle lui avait dites ?
Et alors ? susurra une voix en elle. N'est-ce pas ce que tu voulais ? »
 
*****
 
« Elle avait lu dans son regard sombre qu'il la désirait. Davantage encore, elle avait compris qu'il éprouvait pour elle des sentiments profonds, faisant tout ce qui était en son pouvoir pour les nier. C'était une base suffisamment solide pour lui donner de l'espoir. Il ne lui venait pas à l'esprit - pas une seule seconde - de se demander si cet homme valait la peine qu'elle fasse l'effort de briser sa carapace. Elle était persuadée que c'était le cas. Aucun être humain ne pouvait se prévaloir d'être parfait. Certains étaient si marqués par les épreuves qu'ils avaient besoin de beaucoup d'amour pour guérir. Et parfois, les plus marqués par l'existence avaient davantage à offrir parce qu'ils connaissaient la valeur de la tendresse. Elle était décidée à devenir le soleil qui darderait ses rayons inlassablement sur lui, pour l'inciter à enlever le manteau d'indifférence qu'il portait depuis  « des années, et pour qu'il puisse avancer librement dans l'existence.
Elle se sentait tellement excitée à cette perspective qu'elle frissonna d'impatience.
— Vous avez froid, lass ? s'inquiéta Hatchard.
— Froid ? répéta-t-elle sans comprendre.
— Vous venez de frissonner.
— Oh ! Par pitié, Hatchard ! s'emporta Kaley. C'était un frisson de rêverie. Tu ne sais donc pas faire la différence ? »
 
 Ma Note : 
 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 22:09

 

 

Quatrième de Couverture :

Différente. Déterminée. Dangereuse.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver... ou la tuer.

 

 

 

Mon Avis :

 

Agréable, se laisse lire, écriture un peu légère au début, mais hâte de découvrir la suite. 
 
On découvre Béatrice qui appartient à la faction des Altruistes. Sauf qu’elle ne se sent pas Altruiste du tout. Elle attend les tests qui lui permettront de choisir sa nouvelle faction : Altruistes, Fraternels, Audacieux, Sincères ou Érudits.
Sauf que les tests dérapent, mais Béatrice est courageuse et choisit d’intégrer les Audacieux. L’initiation dans cette faction est dure, brutale. Mais pas assez à mon goût par rapport à d’autres lectures précédentes (Le Prix de la Magie, Kathleen Duey).
Là-bas, elle se fait des alliés et bien évidemment des ennemis. On découvre aussi vite qui est Quatre et on sait qu’il va y avoir une histoire entre ces deux-là, c’est du tout vu. N’empêche que comme toujours, je suis sous le charme de notre héros masculin : il est beau, a des valeurs, est attachant mais reste ferme pour Tris, afin qu’elle réussisse l’initiation. 
Au final, petite surprise, on découvre qu’elle termine première des recrues et on sait ce que trame les factions corrompues pour prendre le pouvoir. Pourquoi sont craints les Divergents.
Le tome se finit joliment, sans grande bataille, mais quand même un tas d’émotions pour Tris qui grandit un peu plus. 
Comme toujours, on attend le second tome pour que les impressions se confirment et pour suivre nos jeunes protagonistes. 
 
 
Ma Note : 
 

Partager cet article

Published by Just-Love-Books - dans Jeunesse
commenter cet article

Just-Love-Books, Bouquins & Bibelots

  • : Le blog de Just-Love-Books
  • Le blog de Just-Love-Books
  • : Mes Petites Lectures =D Un blog où je partage mes lectures, surtout sur la bit-lit -ses dérivés- et la fantasy, mes impressions etc! Bref, ENJOY!
  • Contact

Près de Mon Oreiller...

 

 

 

 

Vous Recherchez ...?

Miam !

 

mon-blog-se-nourrit-de-vos-commentaires-copie-1.jpg

 

Ma PAL

 

 

Que vais-je choisir ?!

 

 

Couverture de Femmes de l'autremonde, Tome 7 : Sacrifice

 

Liens