Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 08:24

 

Quatrième de Couverture : 

Son nom affole toute les jeunes filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora... qui s'en passerait bien. Pacht semble en savoir long, trop long sur son compte: la mort de son père, son manque d'assurance, la moindre de ses pensées.... L'attention qu'il lui porte la fascine, l'inquiète.
Qui est vraiment ce garçon ? 
Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d'elle ? 
Portland se fait bientôt le théatre d'un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d'ange jusqu'aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes....

 

Mon Avis :

J'avais hâte de lire cette série dont on m'a dit du bien, et franchement, j'ai été incroyablement déçue.

En soit, l'écriture et l'histoire sont assez plaisants, mais Nora est juste complètement insupportable. 
J'ai été affligée, elle est inconstante, ne sait vraiment pas ce qu'elle veut, est complètement naïve. Je ne sais pas, soit tu vois un garçon dangereux et tu sautes dans ses bras, soit tu le fuis ! Elle se laisse complètement faire et subit un peu tout je trouve. Il faut être complètement folle pour aller dans des quartiers malfamée seule en pleine nuit, pour échanger son manteau contre une information par un temps glacial ... C'est vraiment le caractère de Nora qui m'a fait mettre autant de temps pour finir ce livre. 

Après, Patch est intriguant et la partie sur les anges déchus m'a intéressée. Autre point positif, les couvertures sont très jolies !

 

 

Extrait : 

- Il est arrivé quelque chose... Je... Il... C'est... de nulle part... La voiture...
- Nora, la réception est affreuse. Je n'entends rien.
Je m'essuyai le nez du revers de ma manche. Je tremblais de la tête aux pieds.
- Il est sorti de nulle part.
- Qui?
- Il...
(...)
- Oh bon sang. Bon sang-bon sang-bon sang. Tu as heurté un chevreuil, c'est ça? Tu es blessée? Et Bambi il est mort? (...)

 

Ma Note : 

Published by Just-Love-Books - dans Jeunesse Anges et Démons
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 08:05

Quatrième de Couverture : 

Des cendres de la meute renaîtra l'amour.

Shaya Critchley est une louve soumise, situation qui ne lui a jamais posé problème jusqu’à ce qu’elle découvre son âme sœur en la personne de Nick Axton : un puissant loup Alpha. Pas étonnant qu’un homme comme lui ne veuille pas s’unir à une fille comme elle. Mais alors pourquoi n’arrête-t-il pas de se mêler de sa vie au point de la pousser à fuir la ville ? Nick a pourtant une bonne raison de refuser de s’unir, un secret qu’il va devoir révéler à Shaya s’il espère conquérir le cœur de la fougueuse louve.

 

Mon Avis :

Dans ce tome, l'écriture m'a semblé un peu plus posée et agréable à lire. Un peut moins crue, moins d'injures que celles qui sortent par la bouche de Taryn, etc ! 
Peut-être aussi que je l'ai plus appréciée parce qu'on était en dehors du territoire de la Meute, ça nous fait du bien, une vraie bouffée d'air ! 

On est désireux de savoir quels vont être les choix de Nick et Shaya, qu'on suit par intermittence depuis le premier tome. Vont-ils céder l'un à l'autre ? Evidemment ! 
Shaya le repousse, tant bien que mal, mais Nick fait beaucoup d'efforts, et même moi il m'aurait fait craquer ! 
A côté, le passé de Nick, un peu sombre est intéressant. Ce qui nous amène à l'intrigue de ce tome ! Des métamorphes sont enlevés, on suppose les extrémistes coupables ! 
Tous vont s'entraider pour mettre fin à ce massacre, ce qui amènera Nick à fonder sa nouvelle meute avec son âme soeur !

 

Extraits :

« — C’est à cause de lui que tu t’es sauvée, fit Kent, comprenant soudain pourquoi Shaya avait quitté sa meute. Dis-moi tout.
La jeune femme lui raconta son histoire. Mais Kent ne réagit pas du tout comme elle s’y attendait. Il ne lui témoigna aucune compassion.
— C’est si romantique, pas vrai ? fit-il d’une voix rêveuse en poussant un soupir.
— Tu trouves ? rétorqua Shaya, estomaquée par sa réaction.
— Tu n’as pas dû apprécier d’être rejetée. Ça, je le comprends. Mais regarde tout ce qu’il a fait pour toi depuis. Il n’a pas uniquement démissionné de son poste d’Alpha. Il a aussi quitté sa meute, sa maison, tout. Puis il a passé six mois à te chercher sans jamais abandonner. Il ne t’a pas demandé de te joindre à son ancienne meute. Il t’a même offert d’intégrer ta meute avec toi. As-tu la moindre idée de la difficulté que cela représenterait pour lui de faire partie d’une meute dont il ne serait pas l’Alpha ? Mais il est d’accord. Il s’est pratiquement installé sur le pas de ta porte et
 il essaie d’entrer dans ta vie tout en respectant ton rythme à toi ce qui va à l’encontre de tous ses instincts d’Alpha. Tu ne vois pas les choses de cette façon parce que tu ne veux pas regarder la réalité en face. Tu ne veux pas être tentée de lui donner une autre chance.
— Toi, tu le ferais ? demanda-t-elle en bégayant presque.
— Absolument. Oui, sans aucune hésitation. Il est juste trop canon ! Il a une telle présence, une telle autorité naturelle, tu ne trouves pas ? Je parie qu’il est comme ça au lit. Je n’ai encore jamais couché avec un Alpha. Je peux te l’emprunter ? »

*****

« Arrivé au bout de l’allée menant à la maison de Shaya, Nick soupira longuement. Cette rencontre ne s’était pas trop mal passée tout compte fait. Shaya n’avait pas réussi à lui écrabouiller le cerveau avec sa batte. Il ne l’aurait pas cru aussi impitoyable. Il en était même un peu choqué. Peut-être aurait-il dû prendre un peu plus au sérieux le message affiché sur le panneau devant sa maison ? « Les intrus seront abattus, les survivants aussi. » Sans oublier celui de son paillasson : « Revenez avec une commission rogatoire. » Ouais, tout cela était bien clair. »

*****

« — Je m’appelle Shaya, pas Shay. Oui, je sens la même attirance. Le désir d’union est vraiment pénible. Tu n’es pas venu ici pour les bonnes raisons, parce que tu as envie de moi, mais bien parce que ton loup te harcèle et que tes désirs ne te laissent pas tranquille.
— J’ai démissionné de mon poste d’Alpha.
Shaya fut si surprise qu’elle en resta muette pendant quelques secondes.
— Quoi ? s’exclama-t-elle.
— Mon ancien Beta m’a remplacé à la tête de la meute.
Shaya avait rencontré son ancien Beta quelques fois. Son loup était très dominant, mais elle avait perçu autre chose. Jon avait beau être un dominant, il n’avait pas la force de Nick. Elle n’était pas tout à fait convaincue que Nick avait vraiment fait ce qu’il lui avait dit. Elle savait une chose cependant.
— Ton loup ne pourrait jamais accepter d’ordres d’un Alpha moins fort que lui. Il serait incapable d’obéir. Tous les membres de la meute continueraient de s’adresser à toi parce que tu es plus puissant que Jon.
— Je sais. C’est
 pour cela que je suis parti.
— Quoi ? fit-elle de nouveau, estomaquée.
Il tendit les bras avant de les croiser derrière sa nuque et de se caler dans son siège.
— Je suis devenu un loup solitaire.
[...]
— Mais… pourquoi ?
— Si le fait d’être Alpha m’empêche d’être avec toi, je préfère démissionner. C’est toi que je veux. »

 

Ma Note :

 

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés Meute
commenter cet article
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 10:59

 

Quatrième de Couverture :

Il a juré qu’il reviendrait pour elle.
 Il y a bien longtemps, Aidan le Fier mourait avant d’avoir pu prendre pour épouse Regin la Radieuse. Aussi, depuis l’éternité, a-t-il arpenté le monde des vivants sous différentes identités, en quête de son amour perdu. Aujourd’hui réincarné en Declan Chase, un être brutal, mu par la haine, il retrouve Regin, qui reconnaît en lui celui qu’elle a toujours aimé. Or, ignorant qu’ils appartiennent tous deux au même monde, Declan l’emprisonne, car il entend se venger sur elle de son passé terrifiant. Étrangers et semblables à la fois, sauront-ils s’apprivoiser et céder à la passion qui les anime, au risque de se séparer à tout jamais ?

 

Mon Avis :

Franchement je ne sais pas quoi dire, ce tome m'a bluffé, et je crois bien que c'est mon préféré de la série pour l'instant !

Il y avait tout ce que j'aime ! Ca commence avec un peu d'horreur et de méchanceté avec Declan et son passé ! Sa famille et lui même ont été dévoré par de vilaines créatures alors évidemment, il hait les Immortels. 
Ce n'est qu'une mission de plus lorsqu'il capture Regin la Radieuse ... mais ça lui fait un petit quelque chose, un sentiment de déjà vu, même un certain malaise lorsqu'il la torture. 
De son côté, Regin reconnaît tout de suite son premier amour. Aidan le Fier se distingue sous les traits de cet homme. Sauf que Declan est un vrai monstre lui, avec un coeur de pierre. Ce n'est plus le valeureux guerrier qu'elle a jadis adoré. 

Néanmoins, pour s'échapper du centre de l'ordre, Regin va essayer de le séduire. Elle lui rappelle leurs souvenirs communs, ceux des précédentes réincarnations, et ça, ça m'a beaucoup plu ! 
On découvre les anciens amours de Regin,
 mais pas assez profondément, c'est un peu dommage. 
On se concentre plus sur Declan et sa psyché. Il est juste tourmenté comme il faut, sans trop s'apitoyer sur son sort.

Le rapprochement se fait, mais pas comme je l'avais imaginé. Les deux héros se détestent encore un peu, mais l'attirance est manifeste. Surtout qu'il sont en pleine fuite, après l'explosion du centre. L'association avec Lothaire, l'aide des autres Immortels permet de dévoiler un peu plus Declan et les efforts qu'il fait. Je crois que je l'aime même plus apprécié que Regin, qui avait attiré ma sympathie dans les tomes précédents. 
J'ai beaucoup apprécié aussi de connaître l'autre versant de l'histoire du centre. Voir les événements d'un point de vue est toujours intéressant ! 

En somme, un tome absolument fabulistique, de beaux personnages, et j'attends impatiemment la fin, histoire de voir à quoi ressemblera l'Accession !

 

 

Extraits :

« — Précisément. Elle aimait Aidan, dit Lothaire. Je l’ai connu, moi, Aidan le Fier. Aucun mortel n’aurait pu tuer autant de vampires de la Horde sans que j’entende parler de lui. Et je sais que c’était un Viking blond et courageux, considéré comme un dieu par bien des hommes. Les femmes le voulaient dans leur lit et les hommes voulaient lui ressembler. Il était un peu comme moi, finalement, soupira le vampire.
Puis il désigna Declan du menton.
— Tandis que là, on a un Irlandais avec des cheveux noir corbeau, le corps couvert de cicatrices, un caractère sournois et un cœur sec. Et qui réalise l’exploit d’être autant détesté par les mortels que par les immortels.
Bon, ça commence à bien faire, là… Mais Lothaire avait raison. Declan n’arrivait pas à la cheville d’Aidan, l’homme que Regin avait visiblement tant aimé.
Il éprouva une bouffée de haine pour cet homme, et ce n’était pas la première fois. Cette jalousie le dévorait. Même si je suis Aidan.
— J’ai un bien meilleur plan, dit Lothaire.
 Pourquoi vous l’aidez ? demanda Thad. Vous n’aidez jamais personne, d’habitude.
Lothaire soupira bruyamment.
— Je suis un incorrigible romantique.
Incorrigible romantique, mon cul. À quoi jouait Lothaire ? Qu’avait-il à gagner en l’aidant ?
Brandr ricana.
— La source millénaire du mal le plus pur qui se met à faire dans le conseil matrimonial ? Non, merci. »

 

 

Ma Note :

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 08:38

 

Quatrième de Couverture : 

Une diseuse de bonne aventure a prédit aux trois sœurs Caulfield qu’elles connaîtraient le secret de leurs origines le jour où l’une d’elles épouserait un prince. La cadette, Ravenna, est donc envoyée en France où le prince Sebastiao du Portugal organise une partie de campagne pour se dénicher une épouse. Sur place, Ravenna constate la présence de nombreuses rivales, jeunes ladies de grande beauté au pedigree flamboyant, toutes prêtes à s’entretuer pour décrocher le gros lot. Mais la chasse au mari prend un tour dramatique lorsqu'on découvre le cadavre d’un homme poignardé. Qui est l’assassin ? Avec lord Vitor, Ravenna va se transformer en détective et se lancer dans une enquête trépidante où se mêleront complots, embuscades et passions...

 

Mon Avis :

Ecriture et scénario bien plus plaisants que dans le premier tome. 
Néanmoins, il y a trop de personnages au début, je pense que c'est inhérent à ce type de scénario. On se croirait dans un cluedo (et le dénouement est à la fois inattendue et attendue du coup!). Les personnages sont quand même originaux et plaisants. 
Mis à part l'enquête policière, on aime l'attirance attachante des deux héros principaux. Le reste m'a semblé parfois superflu et compliqué. 
Je reste sur ma faim avec ce tome. Mais j'ai apprécié le décor posé par l'auteure ainsi que l'atmosphère qui se dégage du livre.

 

 

Extraits : 

« — Qui me dit que vous n’êtes pas le coupable et que, me jugeant trop encombrante, vous n’allez pas m’éliminer également ?
— Nul autre que moi.
Elle jeta un coup d’œil dans les ombres où avait disparu le majordome, puis son regard revint vers le grand homme ténébreux qui l’avait maîtrisée sans effort dans l’écurie la veille.
— C’est maintenant que vous allez brandir la dague sanglante, n’est-ce pas ?
— Pourquoi ne l’aurais-je pas fait plus tôt, avant que M. Brazil ne sache que vous êtes au courant ?
— Probablement parce que vous venez seulement d’y penser.
— On dirait que je suis bien irréfléchi.
— On le dirait, oui.
— Mademoiselle Caulfield ?
— Vous n’êtes pas l’assassin ?
— Allez vous coucher.
Il saisit ses doigts et les plaça autour de la poignée d’une lampe. Pendant un bref moment, sa main large et solide s’attarda sur la sienne, et elle se dit qu’un homme capable d’en tuer un autre ne pouvait pas avoir une main aussi merveilleusement chaude et agréable. Puis il la laissa aller. »

 

*****


« — Dans ce cas, vous avez dû remarquer que la blessure à l’œil d’un des invités correspond exactement au renflement présent sur la bague de M. Walsh.
Elle fit une moue.
— Toutefois, après réflexion, je ne pense pas que cet hématome soit en rapport avec le meurtre. Il s’agit d’une pure coïncidence. Ne croyez-vous pas ?
Le maire se raidit.
— Naturellement, mademoiselle. Je me suis déjà penché sur la question.
Il se tourna vers lord Vitor en fronçant de nouveau les sourcils.
— Monseigneur, vous ne devez pas laisser une femme former toute seule des raisonnements qui dépassent l’entendement de son sexe. C’est non seulement illégal, mais immoral.
Il pivota sur ses talons et partit rejoindre les autres.
Ravenna se mordit la lèvre.
— Mademoiselle Caulfield, formez-vous toute seule des raisonnements qui dépassent l’entendement de votre sexe ? s’enquit lord Vitor.
— Oui.
Il sourit.
— Excellent. »

 

 

Ma Note : 

Published by Just-Love-Books - dans Romance historique
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 08:12

 

Quatrième de Couverture :

L'AMOUR N'EST QU'A UN PAS DE LA HAINE.

Froide et dénuée d'émotions, Ashaya Aleine incarne la Psi par excellence. Du moins en apparence... Car la jeune femme n'a qu'un but: délivrer son fils du PsiNet avant que son peuple ne soit réduit en esclavage. Mais son seul allié, Dorian le sniper changeling, pourrait s'avérer plus dangereux que ceux qu'elle cherche à fuir. Résolu à venger sa soeur assassinée par un Psi, Dorian voue à ces derniers une haine féroce. Pourtant, contraint d'assurer la protection d'Ashaya et de son fils, il devra mettre de côté ses convictions.... et risquer sa vie pour une femme qu'il croyait haïr.

 

Mon Avis :

Un tome absolument fabuleux, mon préféré pour l'instant, car j'ai complètement été captivée et envoûtée par ce couple. 
Ashaya est une Psi froide, mais seulement en apparence. Elle a sauvé deux enfants dans le tome précédent et cherche à échapper au Conseil pour retrouver son fils. Étrange pour une Psi.
Dorian à côté est un félin latent, sniper de génie ; il a épargné Ashaya mais ne cesse de penser à elle.

J'ai aimé les contacts un peu rudes entre ces deux-là au début du tome. Après tout, Dorian déteste les Psis et répugne à laisser place à ses sentiments envers Ashaya. 
La scientifique de son côté à du mal à comprendre pourquoi le changeling fait vibrer son coeur. La relation entre Dorian et Shaya évolue progressivement, on sent la confiance et la tendresse arriver, jusqu'à ce que le couple se forme bien. Mais la jeune femme ne peut pas se laisser aller à oublier Silence, de peur que le protocole se brise en elle. Et elle à ses raisons, on découvre sa soeur Amara, un poil maléfique je dirais. 
J'y ai trouvé là tout l'intérêt du tome, c'était tout à fait captivant. J'ai été complètement intriguée par Amara, par le passé des deux soeurs. Grand point fort, d'autant plus que les dialogues et les personnages sont toujours aussi bien décrits. Bref, il y avait tout, passion, tendresse, émotions mais aussi intrigue et aventure ! J'adore !

 

Extraits :

« Elle savait qu'il monterait la garde, afin de s'assurer qu'elle ne tente pas de s'échapper. Elle se demanda dès lors pourquoi il l'avait téléportée à l'extérieur, et non à l'intérieur de la pièce. Elle lui posa la question puisque, quoi qu'il advienne, elle vivait son dernier jour en tant que M-Psi à la tête de l'équipe Implant.
La réponse qu'il donna était inattendue.
—Je n'ai pas l'esprit d'équipe.
Elle comprit mais ne le montra pas. Est-ce que Ming testait son allégeance, en étudiant sa réaction à une phrase de reconnaissance que les rebelles utilisaient entre eux ?
—Je crains de ne pas comprendre. Vous pourrez peut-être me l'expliquer ultérieurement.
Sans attendre de réponse, elle poussa la porte, sentant déjà des picotements au bout des doigts et des orteils.
La puce qu'elle avait avalée contenait près d'un téraoctet de données, le résultat d'années de recherche. Mais elle contenait aussi autre chose, une couche de poison pur, non dilué. Elle avait passé des heures, au lieu de travailler
 sur l'implant, à peaufiner les propriétés exceptionnelles de ce poison en vue de cette tentative unique.

Le calcul était vite fait.
Ashaya avait l'intention de s'évader du labo Implant. Etant donné le renforcement de la Sécurité, mourir représentait la seule issue. Donc Ashaya allait mourir. »

*****

«Je suis certaine qu'il a failli me tirer dessus, le sniper venu sauver Jonquil Duchslaya et Noor Hassan. Il est du côté du bien, du côté de la protection des enfants, mais je suis certaine à quatre-vingt-dix-neuf pour cent que ce soir, dans les ténèbres, il a failli appuyer sur la détente pour mettre un terme à ma vie.
C'est peut-être pour ça que je n'arrête pas de penser à lui.
Extrait des fichiers personnels cryptés d'Ashaya Aleine.»

 

Ma Note : 

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés Meute
commenter cet article
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 09:25

 

Quatrième de Couverture :

Elles sont trois sœurs orphelines. On leur a prédit que l’une d’elles épouserait un prince. Et alors le secret de leurs origines serait révélé. Devenue gouvernante, la ravissante Arabella est déterminée à faire en sorte que cette prédiction se réalise. Justement en France, une famille de sang royal l’attend pour lui confier l’éducation d’une jeune princesse. C’est l’occasion dont elle rêvait. Pleine d’espoir, elle embarque à bord du Retribution, sans se douter que le capitaine Luc Westfall, si séduisant avec son bandeau noir et sa balafre, va bouleverser ses grands projets matrimoniaux.

 

Mon Avis :

J'ai été surtout intriguée par cette histoire de : une des trois soeurs épousera un prince ! Je me demande comment cela va se dérouler, mais pour ce faire, il fat lire cette série !

Alors, l'idée n'est pas mauvaise et les personnages sont plaisants. Arabella semble plutôt sûre d'elle, têtue et un poil effrontée au début du tome. C'est surtout qu'elle est prête à tout pour retrouver ses parents et déterminée à épouser un prince. C'est pour ça qu'elle s'engage sur le navire de marchandise d'un certain pirate. 
Ledit pirate Luc n'en est pas vraiment un, il cache en quelque sorte son identité. Après tout c'est un duc qui gouverne un vulgaire bateau de marchandises.


Les deux protagonistes sont plutôt irrités l'un par l'autre mais aussi intrigués. Ils s'évitent, se cherchent, on sent naître l'attirance, mais ils ont chacun des projets à mener de leur côté. S'ensuit une série d'aventures assez rocambolesques qui aboutit à un drôle de mariage. 

J'ai trouvé l'ensemble assez sympathique, voire drôle parfois. Par contre, le début du tome est un peu confus, il y a un peu trop de personnages et on s'en mêle les pinceaux, c'était un peu trop lourd à mon goût. La fin elle est assez originale, quoiqu'un peu tirée par les cheveux. Certains moments semblent incongrus mais les personnages sont attachants et on tient à leur fin heureuse.

 

Extraits :

« — Le véritable propriétaire de cette bague n’est pas de votre sang.
Les épaules d’Arabella s’affaissèrent, mais elle redressa son menton délicat.
— Maman l’a confiée à Eleanor avant de nous faire embarquer sur ce navire en partance pour l’Angleterre. Si elle appartient à un prince, pourquoi notre mère l’avait-elle en sa possession ? Ce n’était pas une princesse.
Loin de là, si les soupçons du pasteur étaient fondés.
La diseuse de bonne aventure ferma de nouveau les paupières. 
— Je ne parle pas du passé, mon enfant, mais du futur.
Eleanor jeta un regard exaspéré à Arabella, qui l’ignora.
— Dans ce cas, qu’avons-nous à voir avec ce prince ?
— L’une d’entre vous…
La femme n’acheva pas sa phrase. Elle fit planer de nouveau la main au-dessus de la bague, doigts écartés.
— L’une d’entre vous épousera ce prince, lâcha-t-elle en rouvrant brusquement les yeux. À l’occasion de ce mariage, le secret de votre passé vous sera révélé.
— L’une d’entre nous épousera un prince ? s’écria Eleanor, incrédule.
Arabella
 agrippa la main de sa sœur pour la faire taire. La bohémienne avait incontestablement le sens du drame et des effets de manche, mais ses paroles étaient trop merveilleuses.
— Qui est-ce ? Qui est ce prince, grand-mère ?
La femme écarta la main. La bague scintilla sous l’éclairage tamisé.
— À vous de le découvrir.
La gorge d’Arabella la picota soudain. Non pas qu’elle eût envie de pleurer – cela lui arrivait rarement –, mais elle avait tout à coup la certitude que la bohémienne avait dit la vérité. »

*****

« — Duchesse, vous me faites chavirer, dit-il d’une voix rocailleuse, le sourire aux lèvres.
Des passants les observaient avec curiosité.
Elle replaça le cache-œil et l’embrassa de nouveau, puis elle déposa des baisers sur son œil valide et ses joues et sa bouche encore.
— Oh, non, vous êtes insubmersible ! »

 

Ma Note :

 

Published by Just-Love-Books - dans Romance historique Duchesse
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 11:02

 

Quatrième de Couverture :

Pour sauver Talin McKade, son amour d'enfance, des griffes de son père adoptif, Clay Bennett a assassiné ce dernier. 
Lorsqu'en sortant de prison, il apprend que la jeune fille s'est tuée dans un accident, il est dévasté. 
Talin a simulé sa mort afin de refaire sa vie, loin de son passé et de la nature violente de Clay. Elle a réussi et veille à présent sur des enfants défavorisés. 
Mais quand ceux dont elle a la charge commencent à disparaître, l'horreur resurgit dans son existence et elle n'a d'autre choix que de demander de l'aide à l'homme le plus fort qu'elle connaisse. 
Mais revenir vers Clay ne sera pas sans conséquences car le léopard est prêt à tout pour la faire sienne...

 

Mon Avis :

L'écriture est toujours aussi fluide, par contre, l'histoire d'amour ne m'a pas vraiment plu dans ce tome-ci.
Les débuts semblaient prometteurs, et les personnages aussi. Clay et Talin ont vraiment du caractère et ont bien été creusés je trouve.
Leur histoire est jolie mais je n'ai pas spécialement accroché.
Par contre, l'histoire générale avance, on en apprend plus sur le nouveau protocole des Psis, ce que j'ai trouvé très intéressant. De même, l'enquête concernant les enfants disparus m'a vraiment plu. J'attendais vraiment de savoir comment l'auteur allait nous résoudre ça, et je n'ai pas été déçue !

 

Extraits :

« La guérisseuse inclina la tête pour embrasser son compagnon et Talin détourna le regard, honteuse d'être témoin d'une chose aussi belle. On l'avait aimée autrefois, elle le savait. Clay l'avait aimée. Et voilà ce qu'elle avait fait.
Elle sentit soudain une main d'homme se poser derrière sa tête et elle leva les yeux, surprise. Le baiser dont il effleura ses lèvres lui coupa le souffle et réduisit son trouble en lambeaux. La peau de Clay était un peu rêche, sa bouche exigeante... et son baiser si naturel qu'il la bouleversa. Une seconde plus tard, il était déjà dehors. Elle porta ses doigts tremblants à ses lèvres, passablement effrayée par la force des sentiments qu'il avait éveillés.
—Tu veux en parler ?
La voix de Tamsyn était douce, mais elle rompit le charme.
Talin laissa retomber sa main, prise de l'envie de cacher ce souvenir là où personne ne pourrait venir le lui voler.
—Parler de quoi ? La guérisseuse secoua la tête.
—Quand tu seras prête, je serai là. Bon, dis-m'en plus sur ce garçon. »

*****


« Depuis qu'elle avait rencontré des couples au sein de la meute et qu'elle en avait appris davantage sur la moitié léopard de l'âme de Clay, elle comprenait qu'elle s'était fait des illusions. Ces prédateurs aimaient avec une fureur sauvage, mais leur terrible possessivité pouvait aussi être perçue par les humains comme confinant à l'obsession. Or pour un homme léopard, ce n'était qu'un simple aspect de sa nature. Clay n'oublierait jamais qu'elle avait offert son corps à d'autres que lui. 
Avec un humain, elle aurait pu continuer à arguer qu'il n'avait aucun droit de la juger. Mais en vérité, il ne s'agissait pas d'émettre un jugement. Et Clay n'était pas humain ; sa part changeling était trop affirmée. Pour lui, c'était une question de fidélité et de loyauté. Ça ne changeait rien qu'ils aient été enfants lorsqu'il avait tué Orrin pour la protéger ; ils étaient déjà destinés l'un à l'autre. Jusqu'à ce qu'elle tranche leur lien. Désormais, le passé se dressait entre eux, sans qu'ils le
 reconnaissent, et il versait un acide corrosif sur l'amour qu'ils étaient parvenus à sauver.
Il l'embrassa. Ça suffit, songea-t-elle en bannissant ces pensées hideuses au fin fond de son esprit. Elle était avec Clay; rien d'autre n'avait d'importance. Enfin, pour la première fois depuis vingt ans, elle se sentait presque entière. »

 

Ma Note :

 

Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés Meute
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 10:53

 

Quatrième de Couverture :

Quatre-vingts ans après la guerre qui a opposé les humains aux aliens, Bride McKells retrouve un monde méconnaissable. Autrefois pourchassée, il semblerait aujourd'hui qu'on fuie à son approche. Or s'il y a une leçon que la jeune vampire a retenue, c'est qu'il vaut mieux être redoutée que traquée. Seule, Bride erre dans les rues de New Chicago à la recherche des siens. Est-elle la dernière de son espèce ? Devyn, le roi des Targons, a la réponse à sa question. Guerrier, séducteur-né, il ne fait pas mystère de l'attirance qu'il a pour elle. Mais Bride ignore encore à quel point il peut lui être dangereux...

 

Mon Avis :

Dans ce tome-ci, j'ai surtout apprécié Bride. Elle est vampire mais ne sait pas spécialement à quoi cela correspond, elle se croit la seule de son espèce. J'ai aimé découvrir ses pouvoirs, sa personnalité très loyale et bien évidemment le monde souterrain des vampires.
D'un autre côté, Devyn, séducteur et vraiment charmeur m'a moins plu. Certes, il plaît aux femmes et ne se caractérise pas seulement par ça, mais je n'ai pas accroché. Dans le même genre, le rôle des personnages secondaires n'a pas été assez mis en avant, j'ai moins apprécié les personnages que j'avais déjà rencontré dans les tomes précédents.
Point intéressant : Dallas, ses nouveaux pouvoirs et l'arrivée imminente des Schön sur notre planète.

 

Extraits :

« En dépit de sa faiblesse Dallas parvint à sourire.
— Tu es un frère, dit-il en se massant les tempes. Heureusement que tu es là.
— Je sais.
Devyn l'aida à se redresser mais demeura accroupi à côté de lui.
— J'espère que tu ne m'en voudras pas, ajouta-t-il, mais j'ai suggéré à ta copine de rentrer chez elle. Elle te secouait comme une malade et criait pour te réveiller. J'ai eu peur que tes voisins ne finissent par se lasser.
Dallas posa les coudes sur ses genoux dans l'espoir d'empêcher ses membres de trembler. Il détestait se sentir aussi faible.
— A cette heure... les rues ne sont pas sûres pour elle.
— C'est pour ça que je lui ai appelé un taxi. Si tu as l'intention de la revoir, prépare-toi à en entendre parler. Pour commencer, elle a tourné de l'œil quand elle m'a vu entrer dans l'appartement. En se réveillant, elle a menacé d'appeler la police. Je lui ai dit que si elle tenait à te revoir, elle allait devoir s'habituer à me voir traîner dans le coin et cesser de s'évanouir à la
vue de ma beauté virile. Faute de quoi, je serais obligé de lui arracher les yeux, car son attitude allait finir par te faire de la peine, et que je n'aime pas te savoir chagriné.
— Laisse-moi deviner... elle n'a pas apprécié.
Devyn soupira et roula des yeux effarés.
— Les femmes... gémit-il. »

 

Ma Note : 

 

 

 

11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 10:38

 

Quatrième de Couverture :

Kate Daniels va avoir du boulot pour rétablir l'ordre au sein des communautés surnaturelles. Un étrange personnage vêtu d une cape s'amuse à répandre une espèce de peste magique et virulente qui rend les Changeformes fous. Alors que ce personnage, surnommé le Mary d'Acier, sème la panique un peu partout en ville, Kate découvre que celui qui se cache derrière tout ça a un lien avec sa propre famille...

 

Mon Avis :

On termine le tome précédent en comprenant que Curran en pince carrément pour notre chère Kate, jusqu'à vouloir faire d'elle sa compagne.
Du coup, on s'attend à pas mal de romantisme dans ce tome, sauf que l'auteure nous prive de ce privilège dès les premières pages (je pensais que la dispute de couple allait arriver au tome suivant perso) !!
Et là, je me suis dit, mon Dieu, Kate, tu es la plus grosse tête de mule du monde alors que Curran te plaît beaucoup, t'aurais pu faire des efforts ! 
Mis à part ça, un mystérieux et très puissant méchant rôde à Atlanta ! Mais que diable ! C'est la vilaine tante de Kate, et c'était assez jouissif de lire ce tome, j'ai beaucoup aimé tout ces combats ! Même si j'ai du mal à concevoir que Kate et son équipe aient réussi à tuer tous les méchants aussi vite ... Autre petit bémol, pour les retrouvailles de Kate et de Curran, je m'attendais à plus de passion, plus de félinité et de grrrrrr ! J'étais un peu déçue tellement j'étais impatiente ! 
Mais le tome
 est à la hauteur des précédents et comble bien mes attentes ! Vivement la grande confrontation avec Roland !

 

Extraits :

- Je suis étonnée qu'il ne t'ait pas roulé dans une couverture pour te traîner jusqu'à la forteresse. il est insupportable depuis votre dispute. Il t'aime, Kate, et c'est ce qui lui permet d'attendre patiemment que tu prennes ta décision.
- Je sais que ça peut paraître choquant, mais il est généralement considéré comme poli d'attendre le consentement de la femme. En fait, je suis même persuadée que le contraire entraîne l'accusation de kidnapping et de viol.

*****

C'en était trop. Je la regardai droit dans les yeux.
- Tu vas perdre.
- Qu'est-ce qui te fais croire ça ?
- Tu n'as aucune discipline. Tu ne sais au détruire. Mon père est un salaud, mais il construit, au moins. Tu transformes les villes comme un enfant capricieux, tu écrases tout ce que tu touches. Et, ensuite, tu te demandes : " Pourquoi tous mes enfant sont-ils devenus des crétins violents ? C'est un mystère de la nature... "
Nous nous dressâmes au même instant, épée à la main. Grendel se jetait sur la porte de la salle de bains en aboyant frénétiquement.
Le pouvoir vrombissait autour d'Erra, la couvrant comme un manteau de magie. 
- Très bien, voyons ce que tu vaux.
Je désignai la porte.
- Honneur aux vieux.
- Merci, morveuse.

*****

— Quelqu’un s’est introduit dans les appartements privés de Curran et a soudé son banc de muscu. Il a aussi fait fondre le verrou de la chambre où il accueille ses femmes. C’était toi ?

— Il m’a fait tout un foin sur le fait qu’il ne s’attendait pas à ce que je me comporte comme une Changeforme. Alors je l’ai fait.

— Tu as perdu la tête ?

Ce n’est pas poli de mentir à sa meilleure amie.

— C’est une possibilité.

— Tu l’as défié. Toute la forteresse en parle. Il va devoir se venger. C’est un félin, Kate, ce qui veut dire qu’il est bizarre, or il n’a jamais fait la cour à une femme comme ça. Sa réaction est imprévisible. Il ne vit pas dans le même monde que toi. Il est capable de faire exploser ta maison parce qu’il trouve ça drôle.

 

Ma Note : 

 

5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 10:33

 

Quatrième de Couverture :

Carrow Graie, sorcière mercenaire éprise de liberté, ne vit que pour faire la fête. Malkom Slaine, démon dangereux, tourmenté, vit banni par les siens car du sang vampire coule dans ses veines. Malgré eux, ces êtres que tout sépare doivent unir leurs destins, surmonter leurs craintes, et d'abord se faire confiance. Leur survie en dépend. Mais comment s'apprivoiser au présent quand le passé vous hante ' Que faire quand l'instinct dicte d'aimer et la raison de s'éloigner ' Et à l'approche de l'Accession, le Mythos est en effervescence...

 

Mon Avis :

Je me répète, mais c'est série est absolument fantastique, un pur bijou.
Par contre, je trouve que ce tome-ci est un peu en dessous, même si encore très plaisant. Il m'a manqué une étincelle pour que le récit que j'avais sous les yeux se transforme en magie pure.
Ici, on a Carrow, grande sorcière, un peu grande gueule et qui aime foutre un peu la merde aussi. De l'autre un espèce de vampire démon reclu depuis plusieurs siècles et rejeté des siens, j'ai nommé le Cro-Magnon Malkom.
En vrai, ce n'est pas un homme préhistorique, mais presque ! Il sauve Carrow, lui amène des cadavres en guise de présent et lui laisse le privilège d'entrer dans sa crotte. En réalité, il sait parler mais on ne l'entend pas franchement parce que les deux héros ne parviennent pas à parler ensemble, ce qui complique un peu les choses. 
Carrow est supposée capturer le vémon, finit par s'attacher à lui mais doit quand même le livrer à l'ennemi, et on voit bien qu'elle aimerait s'expliquer. 
Au final, on en découvre
 un peu plus sur les méchants humains de ce tome, ce qui était fort intéressant et tout finit par exploser ! Evidemment, par de dommages irréversibles pour nos chères bêtes du Mythos, et on se retrouve au tome suivant avec délectation !

 

Extraits :

« Quand l’estomac de Ruby gargouilla, il se redressa aussitôt.
— Tu as faim.
Elle eut un petit sourire timide.
— Heu… oui.
Il regarda son piège à demi creusé, la fillette, et il soupira. Il reviendrait terminer plus tard.
— Qu’est-ce que tu manges, en général ?
— J’aime les nuggets de dinosaure, les bâtonnets pizza, les pamplerines et les jus de fruits bio.
Il la regarda, ébahi.
— Et… on trouve tout ça, ici ?
Elle hocha la tête pour dire non.
— On pourrait attraper quelque chose, alors.
Elle bondit, ravie.
— J’adore attraper des choses ! J’attrape tout le temps des grenouilles, des araignées et des serpents verts !
— Parfait. »

*****

« Elle prit sa brosse à dents et son dentifrice. Devant le tube, elle fit la moue.
— Il était plein quand je suis partie. Tu n’aurais pas mangé mon dentifrice, démon ?
Devant son regard délibérément vide, elle soupira.
— Tu as mangé mon dentifrice ? Heureusement que tu en as laissé un peu…
Elle en mit sur sa brosse et se lava les dents, sous le regard fasciné du démon.
Il semblait curieux à un point tel que lorsqu’elle eut terminé, elle lui proposa de faire de même. Bizarrement, cela parut l’intéresser.
Elle lui fit signe de venir s’asseoir à côté d’elle. Il fit non de la tête. Elle serra encore les mains dans un geste implorant. S’il te plaît.
Il grommela quelque chose en langue démon, mais vint s’asseoir au bord du bassin. Avec beaucoup d’hésitation.
— Là. Montre-moi tes dents.
Pour illustrer son propos, elle lui fit un large sourire, découvrant ses dents.
— Allez, démon. Montre tes canines. Tu sais faire ça, non ?
Il obtempéra, et elle passa délicatement la brosse sur ses incisives,
 pour qu’il s’habitue à ce contact étrange. Constatant qu’il ne mordait pas la brosse et ne grognait pas, elle brossa un peu plus énergiquement.
Il avait de belles dents, bien alignées, et étonnamment blanches. D’une certaine manière, même ses crocs étaient sexy. Tu dis ça parce que sa seconde morsure t’a excitée. La ferme, petite voix !
— Voilà. C’est fait ! Il avala.
— Ah non, faut pas avaler ! C’est dégueu !
Il la regarda, interloqué.
— Plus de Signal menthe fraîche tant que tu n’auras pas appris à recracher !  »

*****

« — Maison, dit-il lorsqu’elle se retourna.
Il semblait fier, s’arrêtant un instant pour la laisser admirer tous ses pieux. Un énorme insecte sortit du nez d’une des têtes. Magnifique.
Le démon semblait attentif à sa réaction, comme s’il attendait de sa part un commentaire impressionné devant une telle collection.
— Heu… c’est pas mal, ce que tu fais. J’aime beaucoup ton approche de la courbe. Très innovateur. Je suis sincère, dit-elle en soutenant son regard.
Il fronça les sourcils, dans l’incompréhension de ce qu’elle disait, et la poussa vers l’entrée. Au moment où ils franchissaient le seuil de la mine, il s’arrêta à nouveau. La main sur la poitrine, il dit :
— Malkom.
Elle cligna les yeux. Ah bon, on faisait les présentations ? Vraiment ?
— Bon, si tu le dis… Moi, c’est Carrow.
Il hocha la tête, puis répéta :
— Car-row.
Et il entra.
Avait-il tenu à ce qu’ils soient présentés l’un à l’autre avant de lui faire visiter sa maison ? Encore une nouvelle facette… »

*****

« Maintenant qu’ils semblaient hors de danger, Carrow, sans savoir pourquoi, s’était mise à lui parler. Elle savait qu’il ne la comprenait pas, mais elle lui posait malgré tout des questions, puis avançait une réponse, parfois plusieurs, à voix haute. Elle faisait des remarques sur le relief, sur la météo pas franchement terrible.
De temps en temps, il haussait les épaules, c’était une réponse comme une autre.
— Je vais t’appeler Wilson, tiens. Tu sais, comme le ballon de volley dans Seul au monde. Tu comprends à peu près autant de choses que lui et tu réponds aussi peu. Comment ? dit-elle en posant une main en cornet sur son oreille, comme si le démon avait parlé. Non, non, c’est vrai, tu as raison, Wilson était plus propre. »

*****

« — Et le vémon ? continua Lanthe. Si tu n’arrives pas à l’attirer jusqu’au portail, il est capable de te garder en enfer comme sorcière de compagnie…

— J’ai connu pire, comme compagnie, répliqua Carrow.
Elles ricanèrent : humour carcéral. Le dossier entièrement parcouru, Lanthe résuma Malkom Slaine de la façon suivante :
— Un demona non grata, dangereux, cruel. Tu vas vraiment aller jusqu’au bout ? demanda-t-elle à Carrow.
— Je crois, affirma celle-ci avec assurance. »

 

Ma Note : 

 

« Maintenant qu’ils semblaient hors de danger, Carrow, sans savoir pourquoi, s’était mise à lui parler. Elle savait qu’il ne la comprenait pas, mais elle lui posait malgré tout des questions, puis avançait une réponse, parfois plusieurs, à voix haute. Elle faisait des remarques sur le relief, sur la météo pas franchement terrible.
De temps en temps, il haussait les épaules, c’était une réponse comme une autre.
— Je vais t’appeler Wilson, tiens. Tu sais, comme le ballon de volley dans Seul au monde. Tu comprends à peu près autant de choses que lui et tu réponds aussi peu. Comment ? dit-elle en posant une main en cornet sur son oreille, comme si le démon avait parlé. Non, non, c’est vrai, tu as raison, Wilson était plus propre. »
Published by Just-Love-Books - dans Bit-Lit et ses Dérivés
commenter cet article

Just-Love-Books, Bouquins & Bibelots

  • : Le blog de Just-Love-Books
  • Le blog de Just-Love-Books
  • : Mes Petites Lectures =D Fana de Bit-lit et de fantasy, amatrice de romance historique. Bref, ENJOY!
  • Contact

Près de Mon Oreiller...

 

 

 

 

Vous Recherchez ...?

Miam !

 

mon-blog-se-nourrit-de-vos-commentaires-copie-1.jpg

 

Ma PAL

 

 

Que vais-je choisir ?!

 

Couverture de Femmes de l'autremonde, Tome 7 : Sacrifice

 

Liens